Déplacement lyonnais en terres catalanes..

A l’occasion du 8ème de finale retour de ligue des champions, les lyonnais se déplacent à Barcelone pour le match FC Barcelone – OL.

Premier inconvénient à l’arrivée : le lieu de rendez-vous est déplacé en raison d’une manifestation antifasciste. De la place d’Osca, les supporters lyonnais se dirigent alors vers la place d’Artos. Entre chants, bières et craquages de fumigènes, l’ambiance commence à monter. Aux alentours de 15h, la place est bondée et des camions de CRS entourent les 2000 lyonnais qui chantent à la gloire de leur équipe. Quelques catalans prennent en photo les ultras qui ont désormais envahit la place. C’est à 18h que le cortège débute, suivi de près par un hélicoptère de police. Les forces de l’ordre sont intransigeantes et sortent les matraques au premier écart des fans des Gones. Certains lyonnais sont pris à partis par la Guardia Civil (réputés pour leurs coups de matraques pas toujours justifiés).

À l’entrée du stade, la fouille est stricte, voire un peu trop. Quelques supporters se voient refuser l’entrée dans le stade. Les tambours, les mégaphones, les drapeaux supérieurs à 2 mètres et même les boissons de la buvette du Camp Nou sont interdites. La joie monte à l’idée de pénétrer dans ce stade mythique mais, dès la rentrée dans le parcage, c’est la douche froide. Celui-ci est relativement mal conçu, tout en longueur, protégé par des filets et du plexiglass. La pose de drapeaux ou de bâches est notamment interdite sur ces vitres. En plus de ça, les supporters visiteurs sont placés tout en haut du stade, à plus de 50 mètres du terrain… La visibilité est médiocre pour une place achetée à plus de 60€. Ce qui ne permet pas une bonne synchronisation des supporters lyonnais pour les chants.

21 heures, début du match, « avec l’ultime bonheur d’entendre l’hymne de la c1 au Camp Nou pour un 8ème de final retour de son équipe ». Après la réduction du score de Lucas Tousart en seconde période (2-1, 58e), Lyon s’est pourtant donné une petite chance d’y croire. Pendant vingt minutes, les hommes de Bruno Genesio ont été à un but d’une qualification virtuelle pour les quarts. Néanmoins, les joueurs lyonnais s’inclinent sous le lourd score de 5-1. Mais, ce n’est pas ce que retiendront en priorité les supporters lyonnais présents. Mais plutôt le cortège et l’ambiance tout au long de la journée mais également, la fierté d’avoir représenté leur ville et leur club à Barcelone. Les joueurs viennent les saluer et un dernier chant sera entamé avant de sortir du stade environ 30 minutes plus tard.

A propos de l'auteur Voir toutes les publications Auteur du site

Ultras Made in France

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *